Alien website

ALIEN 3

Alien 3 — orthographié Alien³ sur les affiches — est un film américano-britannique réalisé par David Fincher, sorti en 1992. C'est le troisième film de la saga Alien.

La réalisation du film a été chaotique. Alors que le scénario était à peine esquissé, la production du film fut lancée. L'histoire reçut à plusieurs reprises des changements plus ou moins importants alors que David Fincher était déjà en train de tourner. En définitive, le film est souvent considéré comme bancal mais les années passant, critiques et public ont pu réviser leur opinion.

Histoire :

Alors qu'ils sont en hypersommeil à bord de l'USS Sulaco, Ellen Ripley et ses compagnons rescapés du précédent film : Newt, Hicks, et l'androïde Bishop, sont éjectés par l'ordinateur de bord dans une capsule de secours, l'« EEV » (Emergency Escape Vehicle), à la suite d'un incendie.

La capsule vient s'écraser sur Fiorina 161, une planète-prison peuplée par des criminels hommes ayant le syndrome XYY qui ont succombé à leurs pires instincts masculins. Ripley est réveillée par Clemens, le docteur de la prison, qui l'oblige à se raser le corps entier à la suite des invasions de vermines, mais surtout, qui lui apprend qu'elle est la seule survivante du vaisseau. Les détenus accueillent froidement la rescapée qui constitue pour eux une tentation.

Mais Ripley a un doute : se pourrait-il que l'incendie à bord du Sulaco ait été provoqué par un Alien ? Voulant en avoir le cœur net, elle demande au Docteur Clemens — avec qui elle s'est liée d'amitié — d'effectuer une autopsie sur le corps de la petite Newt. L'investigation ne donnera rien et il semble qu'elle soit simplement morte noyée dans son caisson d'hypersommeil durant le crash de la capsule de secours dans l'eau. Quant à Hicks, il s'est empalé à un bout de verre de son caisson causé par la collision. Cependant, le directeur de la colonie (Andrews) s'énerve du comportement étrange de Ripley qui agite les prisonniers. Les corps de Newt et Hicks sont incinérés. Au même moment, dans la « boucherie », un bœuf (version longue) ou un rottweiler, présent lors de la découverte de l'EEV est pris de convulsions et un xénomorphe jaillit de son corps. L'Alien attaque alors les membres de la colonie, et en tue plusieurs. Afin d'obtenir des réponses, Ripley se doit de retrouver l'androïde Bishop et de le reconnecter.

Alors qu'elle l'a retrouvé, elle se rend compte que des prisonniers l'ont suivie. Elle se fait agresser, mais un autre prisonnier, Dillon, plus équilibré mentalement que ses camarades, tabasse les prisonniers pour que ceux-ci laissent Ripley tranquille. Et il lui dit de partir, elle s'en va et réactive l'androïde Bishop, très endommagé, qui lui révèle qu'il y avait un Alien sur le Sulaco et qu'il est venu avec eux sur Fiorina dans la capsule de secours. Après cela, Bishop dit qu'il a mal et demande à Ripley de le désactiver pour de bon, ce qu'elle fait. Elle informe alors Andrews de ses rencontres avec les Aliens et suggère qu'ils traquent celui qui est avec eux. Cependant, Andrews ne croit pas son histoire et lui répond qu'il n'y a de toute façon pas d'armes dans la colonie. Leur seul espoir de protection reste le vaisseau envoyé par la compagnie Weyland Yutani pour récupérer Ripley (on remarque que l'alien né du corps du gros chien est un alien quadrupède).

De retour à l'infirmerie, Clemens est tué par l'Alien, qui s'approche également de Ripley mais n'essaie pas de la tuer. Alors qu'elle court prévenir les autres, elle voit l'Alien tuer Andrews. Ripley se joint aux prisonniers pour tenter de capturer la créature, qui réagit vivement, causant plusieurs morts et faisant échouer le plan. En utilisant le matériel médical de la capsule de secours, Ripley découvre qu'elle a l'embryon d'une reine Alien à l'intérieur d'elle. Elle se rend compte également que la compagnie Weyland Yutani souhaite en réalité mettre la main sur l'Alien adulte et l'embryon de reine afin de s'en servir comme armes biologiques. Se doutant que l'Alien ne va pas la tuer à cause de l'embryon qu'elle porte, Ripley supplie le chef des prisonniers, Dillon, de la tuer. Il promet de le faire seulement si elle les aide d'abord à tuer l'Alien.

Ils forment un plan pour attirer la créature dans la fonderie de la colonie et la noyer dans du plomb fondu. Le plan résulte en la mort de presque tous les prisonniers restants, dont Dillon, qui se sacrifie pour immobiliser la créature. L'Alien, couvert de plomb fondu, est ensuite tué par Ripley qui l'asperge d'eau, ce qui refroidit son exosquelette, qui explose. Au même moment, l'équipe de la compagnie Weyland-Yutani arrive, incluant un homme ayant le visage de Bishop, expliquant être le créateur de l'androïde. Il essaie de persuader Ripley de se faire enlever l'embryon par chirurgie. Ripley refuse et se suicide, en sautant dans la fournaise.

Le film se termine par une séquence montrant la fermeture de la prison, alors que le seul survivant (Morse) est conduit à l'extérieur, et un plan montrant la capsule de secours du Sulaco pendant que l'on entend l'enregistrement sonore des dernières paroles de Ripley dans le premier film Alien.

Synopsis :

Seule survivante d'un carnage sur une planète lointaine, Ripley s'échoue sur Fiorina 161, planète oubliée de l'univers, balayée par des vents puissants. Une communauté d'une vingtaine d'hommes y vit. Violeurs, assassins, infanticides, ce sont les plus dangereux détenus de droits communs de l'univers. L'arrivée de Ripley va les confronter à un danger qui sera plus fort qu'eux.

Acteurs :

Sigourney Weaver (Ellen Ripley), Brian Glover (Andrews), Ralph Brown (Aaron / 65), Charles S. Dutton (Dillon), Charles Dance (Clemens), Paul McGann (Golic), Danny Webb (Morse), Christopher John Field (Rains), Holt McCallany (Junior), Lance Henriksen (Bishop), Christopher Fairbank (Murphy), Carl Chase (Frank), Leon Herbert (Boggs), Vicenzo Nicoli (Jude), Pete Postlethwaite (David), Spike (dressé par "The American Humane Association").

Anecdotes :

Pour écrire le scénario d'Alien 3, les producteurs ont d'abord contacté le romancier cyberpunk William Gibson ("Neuromancien"). Ce volet de la saga Alien allait être le premier scénario de Gibson.Walter Hill et David Giler ont proposé une histoire de bataille dans l'espace, motivée par une cargaison de précieux oeufs aliens. Gibson préférait une histoire basée sur Terre. Dans la version du scénario de Gibson, Hicks et Bishop réapparaissaient après Aliens, pour combattre une nouvelle version de la créature. Pourtant, son scénario fut rejeté, comme étant trop peu conventionnel...Un seul détail du script de Gibson a été retenu : le code-barre tatoué sur la nuque.

Sept plateaux aux Pinewood Studios de Londres ont été utilisés pour ce film. L'un d'entre eux est le fameux "plateau 007" qui a servi de site pour la fonderie de plomb et le fourneau.

Pour créer une réplique de Newt grandeur nature, Woodruff Junior et Gillis ont utilisé les moules de l'actrice Carrie Henn. Ces moules dataient du tournage d'Aliens le retour, cinq ans plus tôt. Le moule de Newt était resté aux Studios Pinewood avec d'autres éléments d'Aliens...commme le moule utilisé pour créer Bishop, le personnage incarné par Lance Henriksen !

L'auteur Alan Dean Foster a écrit une version romancé du film. Le roman contenait des scènes omises dans la version du film sorti en salle en 1992. L'auteur espérait faire survivre Newt dans sa version; on l'en a empêché.

Pour réaliser le film, les producteurs ont d'abord approché Renny Harlin. Il venait d'obtenir un succès au Box-office avec Freddy - Chapitre 4 : le cauchemar de Freddy. Harlin recommanda Eric Red (Hitcher) pour écrire un nouveau scénario. La version de Red présentait des Aliens attaquant une colonie avancée. La version de Red a finalement été rejetée. Après un an de développement, Harlin a jeté l'éponge...

David Twohy (Pitch Black) s'est ensuite attaché a réécrire le scénario. Twohy est revenu à l'idée de Walter Hill et David Giler, de situer l'histoire dans une station spatiale. Comme les versions précédentes, le scénario de Twohy n'impliquait pas Ripley.

En 1990, le président de la Fox, Joe Roth, a décidé qu'Alien 3 ne serait pas tourné sans la participation de Sigourney Weaver. Weaver trouva le travail de Twohy encourageant, et accepta de signer en tant qu'actrice et co-productrice. Elle avait également un droit de veto sur le choix du réalisateur.

Après la défection de Renny Harlin, les producteurs ont ensuite cherché un cinéaste capable d'insuffler une vision fraîche à la série. Leur choix s'est porté sur Vincent Ward, scénariste et réalisateur d'un film fantastique sorti en 1988 : le navigateur : une odyssée médiévale. Ward a proposé une histoire qui verrait Ripley (et l'alien à bord) s'écraser sur une planète en bois habitée par des moines. En 1990, le réalisateur était officiellement engagé.

Un nouveau scénario, signé John Fasano, utilisait une iconographie très religieuse, pour suggérer des correspondances entre Alien et démon. Malheureusement à l'approche du tournage, les différents à propos du scénario se sont accumulés entre Ward, les producteurs et la Fox. Les producteurs voulaient désormais situer l'action dans une colonie minière opérée par des prisonniers. Coincé dans une impasse artistique, Ward a abandonné le projet. Le temps pressant de plus en plus, les producteurs ont alors fait un choix judicieux : David Fincher.

NOTATION & CRITIQUE

 
10 votes. Moyenne 4.70 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Suivez-nous sur Facebook

et Twitter

Vous êtes déjà abonné ?